• Emilie Souchet Diététicienne

Manger en pleine conscience

Manger en pleine conscience consiste à se consacrer pleinement à l'acte de manger et, vous allez voir, cela a bien des vertus ! La pleine conscience de manière générale, c'est avoir conscience de ses actes. Le temps du repas peut devenir un réel temps de méditation, et cela dès la confection du repas jusqu'au moment de la vaisselle :


Avant de manger : le choix du repas a son importance, il doit se faire en prenant en considération le respect de l'environnement ainsi que le respect des autres êtres vivants sur cette planète (en réduisant sa consommation de viande ou en prenant en compte la famine dans le monde par exemple). Une fois le repas choisi, cuisiner soit même permet de commencer l’exercice de la pleine conscience. En effet, la présence de votre esprit et votre créativité participent à nourrir votre corps et votre esprit. Il est important de cuisine sans se presser et de s'accorder du temps pour imprégner nos plats d'amour. Cela permet de prendre soin de votre famille et/ou vos amis lors du repas. La joie et la paix que cet exercice vous procure rendrons le travail moins pénible si vous n'appréciez pas cuisiner d'ordinaire.

Juste avant manger : le passage à table doit se faire en écoutant votre faim : passer à table devrait se faire uniquement lorsque vous ressentez de la faim et non pas parque c'est l'heure de manger ou parce que le repas est prêt. lors du dressage de la table et du service, la pleine conscience permet de ressentir de la joie, de la gratitude et la compassion. En effet, vous pouvez apprécier votre assisse, prendre le temps de respirer et de vous sentir reconnaissant de vous retrouvez auprès de votre famille et/ou de vos amis alors que d'autres n'ont pas cette chance. Il ne doit pas s'agir d'un moment où vous attendez uniquement que les autres se servent. Une fois servi, vous pouvez contempler votre repas et arrêter de penser pour vous consacrer pleinement à ce repas. Il faut également garder en tête que l'acte de manger permet de nourrir votre corps. Ce corps dont nous pensons trop souvent être le propriétaire mais il appartient à la nature et à tout ce qui contribue à son existence, nous n'en sommes que le gardien et nous nous devons d'en prendre soin.

Pendant le repas : lors du repas nous devons être conscient de cette prise alimentaire, de la présence des aliments dans notre bouche. Si le repas est pris devant la télévision ou le téléphone alors votre esprit n'est pas avec vos actes. Il faudra aussi éteindre votre radio mentale, ce dialogue permanent dans votre esprit concernant vos préoccupations, il s'agit de mâcher vos aliments, pas vos problèmes afin d'avoir une relation saine à l'alimentation. Il sera important aussi d’arrêter de penser au futur et de tout planifier car cela entraîne une dissociation au moment présent. Le temps de repas permet de s’asseoir, de respirer et de manger, sans avoir à faire autre chose ou à aller quelque part. L'unique but du repas est de : manger. Manger en silence permet de mieux apprécier et sachez que même les enfants sont capables d'apprécier un repas pris dans le silence. Il est tout de même possible d'avoir des conversations mais il doit s'agir de conversations qui nourrissent l'esprit et non pas de vos problèmes au boulot par exemple, qui entraînent une dissociation au moment présent. Avec la pleine conscience, il est possible de savoir d'où viens notre aliment : de son champs où il a poussé, du travail de l'agriculteur et de celui du fournisseur et du commerçant mais également de l'eau pour l’arroser, du soleil pour le faire mûrir etc. Si vous laissez votre esprit méditer alors vous aurez rapidement une vision plus profonde de l'aliment. Il sera important de prendre le temps d'apprécier chaque bouchée en mangeant lentement. L'acte de manger permet de nourrir à la fois le corps et l'esprit. Il existe alors deux types de pleine conscience lors du repas : celle de la nourriture et celle de la communauté (ceux avec qui vous partagez le repas). Il est alors important de ne pas baisser les yeux et de ne pas les fermer mais de les garder grand ouvert pour profiter des autres.

Fin du repas : l'écoute de vos sensations alimentaires (faim et satiété) lors du repas permet de consommer tout juste ce dont votre corps a besoin. Votre corps sait se réguler, il suffit de l'écouter (attention : dans certains cas, l'écoute des sensations alimentaires n'est pas possible, notamment dans certains cas de troubles du comportement alimentaire).

Après le repas : le nettoyage de la cuisine ainsi que la vaisselle peuvent se faire dans la détente et la sérénité afin de continuer ce moment de méditation. Il suffit de suivre sa respiration et de toujours rester ancré au moment présent, à votre tâche. Si vous pensez ces tâches pénibles, vous verrez que le bonheur apporté à ce moment là rendent la tâche moins difficile.


En conclusion, lors du repas ou de toute autre prise alimentaire vous pouvez garder en tête ces cinq contemplations :

1) Cette nourriture est le cadeau de l'univers tout entier : de la terre, du ciel, d'innombrables êtres vivants, et le fruit de beaucoup de travail.

2) Mangeons-la en pleine conscience et avec gratitude, pour être dignes de la recevoir.

3) Reconnaissons et transformons nos formations mentales négatives, notamment l'avidité, et apprenons à manger avec modération.

4) Mangeons de manière à maintenir notre compassion éveillée, à réduire la souffrance des êtres vivants, à ne plus contribuer au changement climatique et à préserver notre planète.

5) Nous recevons cette nourriture car nous voulons développer la compréhension et l'amour.

Consultations

Horaires

Mardi 8h-20h

Mercredi 8h-19h

Jeudi 14h-20h

Vendredi 8h-19h 

Samedi 10h-16h

Prendre rendez-vous

Prise de rendez-vous sur Doctolib ou au 06.75.98.81.22

© 2019 par Emilie Souchet Diététicienne-Nutritionniste

Numéro ADELI : 139508584

  • Facebook
  • Instagram
Prendre rendez-vous - Emilie SOUCHET Dié